c’est l’époque des confitures

C’est la pleine saison des confitures : les mûres sont enfin bonnes, les framboises se ramassent à la pelle, les prunes sont à maturité, nous n’attendons plus que les pommes et les poires. Sauf que cette année, les pommiers précoces ont cramé en avril et mai, et n’ont presque pas de fruit. Et nous avons bien sûr surtout des pommiers précoces! Mais pour les autres fruits, et surtout les mûres, y’a de quoi faire. Je propose d’ailleurs des WE confitures, de la cueillette à la mise en pots, que les hôtes ramènent chez eux.

les nouveaux animaux du relais

Depuis janvier, des p’tits nouveaux nous ont rejoints, je commence par le plus grand : il est impressionnant avec son bon mètre soixante-dix au garrot, il est de la race qui défile au 14 juillet, il s’appelle Mikado, c’est le premier Selle français que nous accueillons. Confortable, bien dressé, il peut emmener les grands gabarits en balade.

Plus petite que Jeannette, Patafoin n’a pas les oreilles immenses des Géants des Flandres, mais son poil est duveteux comme celui d’une peluche. Cette petite femelle est désormais seule puisque Jeannette s’en est allée un matin, sans doute après une chute qui a dû lui briser la rate ou autre chose… Bien sûr j’étais seule ce jour-là!!

Nombreux cette année, culottés pour certains, une vingtaine de poussins émerveille les enfants depuis avril. Des noirs, des jaunes, des marron, des blancs et une poulette grise (on est sûr que son père est Rambo!).

Enfin, la fofolle. Depuis début juin, nous avons récupéré un BB labrador croisé via la SPA du Mans. Marius est au paradis des chiens depuis mars, et après trois mois, je commençais à regarder les annonces, les sites, les forums de sauvetage. Voilà donc une petite femelle noire qui refuse de rester seule. A cinq mois et demie, elle avait vécu enfermée puis en appartement, et quand je l’ai lâchée dans la carrière en herbe pour la première fois, j’ai pensé qu’elle ne devait pas beaucoup connaître les balades en liberté. Maintenant elle déambule comme elle veut dans la propriété, en fait elle nous suit, comme tout bon chien. En bon labrador, elle se baigne chaque jour dans la mare, lentilles d’eau ou pas. Elle fait des bêtises, petites ou grosses, et elle sait qu’elle va se faire disputer. Quand elle a bouffé ses nouvelles lunettes, Thierry a voulu la ramener… Nous avons du mal à aller au cinéma tous ensemble, il en faut un pour la garder, comme un bébé!