chape naturelle en chaux

En mai 2012, nous avons revêtu notre cave-buanderie d’une chape de 15à18cm de chaux. Après des semaines à creuser jusqu’à 50cm, nous avons disposé des gros cailloux, des plus petits et du sable, bref un hérisson, puis dès qu’il a fait moins humide, le tout a été recouvert d’un mélange chaux-sable-graviers, comme une chape en béton. L’intérêt dans une vieille maison normande est double : assécher avec le hérisson, et recouvrir d’une chape respirante pour éviter les remontées humides. Nous en sommes très contents, même si le temps de séchage atteint quelques mois. Maintenant, il faut trouver des carreaux en terre cuite pour recouvrir tout ça, la poussière de chaux collant aux pieds et la chape nue n’étant pas une fin en soi. Installer des terres cuites laissant respirer la chape est essentiel, sinon le bénéfice serait perdu, l’humidité n’arrivant pas à transpirer par les carreaux remonterait alors par les murs.