mésanges en hiver

La visite au Jardin des Violettes m’a donné envie de voir moi aussi les mésanges de près, et je me suis équipée d’une mangeoire et de boules de graisse. Dès le 1er jour, quatre mésanges sont venues se suspendre aux boules de graisse, pas effrayées de tout, et au bout de trois jours, deux rouge-gorges et des chardonnerets sont arrivés. Ils mangent par terre ou sur la mangeoire, mais n’ont pas la dextérité des mésanges pour s’accrocher aux boules de graisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *