Visite à Verdun

 

 

Nous nous sommes arrêtés à Verdun en rentrant d’Alsace. Nous avons dépassé la ville et sur la colline, nous nous sommes arrêtés à chaque pancarte, à chaque guérite, à chaque abri. Hyper intéressant pour un ado, car les entrées des ouvrages, normalement interdites, sont toutes visitées, donc nous avons vu les tourelles pour canons, les abris pour soldats, les infirmeries du front, les latrines(!). Et le terrain!! 100 ans après, c’est encore une vision cauchemardesque, toute une grande colline trouée comme un gruyère, il n’a pas été difficile d’imaginer ce que nos pauvres poilus ont pris sur la tête. Moi, ça m’a beaucoup émue de ressentir ce passé, si présent là-bas. Même Elie, un ado pur jus, a trouvé que c’était bien, c’est dire! Et nous n’avons pas été embêtés par la foule : à part à l’ossuaire de Douaumont, personne, pas un chat. Les gens ne visitent que les coins connus. Comme nous avons fait tout le tour de la colline, nous avons bien compris l’enjeu que ça avait représenté (l’Alsace toute proche était allemande en 1914) et l’enlisement pendant 6 mois sur ce terrain pentu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *